Articles par thèmes

Retrouvez dans cette rubrique l'historique des différents articles de Rezé à Gauche Toute ! regroupés par thèmes

 

Question  à  Mr le Maire

Monsieur  le  Maire

il y a  seulement  quelques  jours, nous  avons  découvert  la  suppression  en  2016  du  service  de  navette  entre  les  médiathèques  de  Rezé  et  de  Saint Herblain.

Les  élus  de  RàGT  souhaitent  avoir  des  informations  plus  précises  sur  ce  sujet. La  disparition  future  de  ce  service  est-elle  seulement  liée  à  la  fermeture  temporaire  de  la  médiathèque  Herblinoise ?

Les  lecteurs  rezéens  ont-ils  été  consultés  sur  ce  sujet, et  quel  est  le  résultat  de  cette  consultation ?

Les  échanges  que  nous  avons  eus  avec  plusieurs  d'entre eux  nous  laisse  à  penser  que  cela  n'a  pas  été  le  cas ! Ce  service  de  navette  entre  les  deux  établissements  augmente  l'offre  culturelle  et  permet  de  ne  pas  avoir  à  se  déplacer  pour  retirer  les  documents  retenus, ce  qui, pour  des  personnes  travaillant  ou  se  déplaçant  peu  en  véhicule  personnel  a  tout  son  intérêt (une  seule  navette  hebdomadaire  est  beaucoup  moins  énergivore  que  plusieurs  déplacements  individuels !). Ceci  revient  pour  le  public  à  se  contenter  de  l'offre  locale. Ne  faudrait-il  pas  fournir  un  effort  de  communication  supplémentaire  ou  du  moins, différent, afin  d'améliorer  le  bénéfice  de  ce  service, plutôt  que  de  le  supprimer  purement  et  simplement !

Ce  service  permet  également  d'affirmer  pour  chaque  établissement  son  identité  particulière  en  fonction  de  son  public  et  de  son  orientation, tout  en  proposant  un  catalogue  conséquent  grâce  à  cette  mutualisation. L'investissement  consacré  (rappel, 1 navette/semaine) est  par  ailleurs  largement  compensé  par  les  économies  réalisées  sur  les  budjets  d'acquisition  et  de  conservation  des  collections.

 

Il  serait  dommage  de  mettre  fin  à  ce  type  de  partenariat  sans  envisager  une  autre  solution; surtout  à  l'époque  où  l'on  vante  les  bienfaits  de  la  métropolisation  des  grands  projets  culturels ! La  culture, au  même  titre  que  les  acquis  scolaires, techniques  ou  scientifiques  participe  à  la  formation  du  citoyen  pensant  et  agissant !

Dans  l'attente  de  votre  réponse, recevez  Monsieur le Maire, nos  sincères  salutations.

Pour  les  élus  RàGT

Catherine PAJOT

Le  24 décembre 2015

Etat  d'urgence, état  de  guerre

 

La  grande  régression  et  l'escalade  du  danger

 

Au  lendemain  des  horribles  attentats  du  13  novembre, le  Président  de  la  République, le  gouvernement  et  les  parlementaires  ont  choisi  de  décréter  l'état  d'urgence  et  renforcer  l'état  de  guerre.

S'il  faut  évidemment  réagir  vigoureusement  contre  la  menace  terroriste, nous  pensons  que  les  orientations  prises  ne  sont  pas  les  bonnes.

A  la  faveur  de  l'état  d'urgence, nous  assistons  à  de  graves  régressions:

-régression  de  la  démocratie: la  précipitation  dans  laquelle  la  loi  d'état  d'urgence  du  20  novembre  a  été  adoptée  n'a  pas  permis  le  recul  nécessaire  de  la  prise  en  compte  des  aspirations  populaires. Nous  nous  inquiétons  du  manque  d'esprit  critique  et  de  la  représentativité  des  parlementaires.

Nous ne céderons pas !

Ceux qui, au nom de Daech, ont fait subir à Paris et à Saint-Denis un moment d’inhumanité absolue ne nous feront pas céder. Rien ne peut justifier ces assassinats, ici ou ailleurs. Chacune des victimes vit en nous parce que nous appartenons à la même humanité. Notre solidarité à leur égard et à l’égard de leurs familles est totale. Ce crime est immense mais c’est en continuant à vivre librement et fraternellement que notre réponse sera à la hauteur.

Nous ne sommes pas naïfs : nous savons que ces actes de terrorisme appellent des réponses à la mesure du danger qu’ils représentent. Comme nous savons que le rôle des forces de l’ordre et de la justice est essentiel pour protéger nos libertés. Mais cela ne doit pas nous empêcher de réfléchir aux réponses que notre société doit apporter à ces actes et à celles déjà mises en œuvre.
C’est la démocratie qui est mise à mal quand le Parlement est appelé à délibérer d’un jour à l’autre, sous la pression de l’émotion et les assauts de démagogie de responsables politiques qui cultivent la peur.

Après la prorogation de l’état d’urgence et l’extension des pouvoirs de police, d’autres mesures sont encore annoncées par le président de la République.

 

Chaine  humaine  à  Nantes  pour  sauver  le  climat

Entre  800  et  1000  personnes  etaient  présentes  place  du  Bouffay  en  ce  28  novembre  à  l'appel  du  collectif 44  pour  participer  à  une  chaîne  humaine  pour  sauver  le  climat  et  aussi  pour  affirmer  notre  droit  à  manifester  et  ce  malgré  les  mises  en  garde  des  autorités. Lors  de  cette  manifestation  dynamique  et  bruyante, nous  étions  près  de  30%  d'adhérents  de  "Rezé à Gauche Toute"  bien  présents  au  sein  de  ce  rassemblement  citoyen  mobile.

 IMG 04741

 

Communiqué de presse Rezé à Gauche Toute !

 

Soucieux des équilibres sociaux et territoriaux, RàGT est pour le maintien de l'aéroport de Nantes Atlantique car nous sommes conscients qu'un transfert d'aéroport à NDL pénaliserait le sud Loire des 1840 emplois équivalents temps plein de la Zone d’Activité Aéroportuaire. La disparition de l'aéroport toucherait ainsi aux vies des 2160 personnes habitants essentiellement en sud Loire et travaillant quotidiennement à Bouguenais et mettrait aussi en danger l'industrie aéronautique installée Bouguenais.