Articles par thèmes

Retrouvez dans cette rubrique l'historique des différents articles de Rezé à Gauche Toute ! regroupés par thèmes

 

-régression  de  nos  valeurs  républicaines: cette  loi  fait  régresser  plusieurs  libertés (de manifester, d'association, de circulation) d'une  manière  excessive  et  incohérente.

   Par  ailleurs, les  valeurs  d'égalité  et  de  fraternité  sont  passées  au  second  plan, alors  quelles  devraient  être  renforcées  face  aux  amalgames, si  prompts  à  apparaitre  dans  l'opinion  publique  entre  pays  d'origine  du  Maghreb  et  Moyen-Orient, de  religion  musulmane  et  de  terrorisme.

-régression  encore  des  droits  de  l'homme: la  France  ayant  demandé  une  dérogation  à  la  Charte  européenne  des  droits  de  l'homme. Triste  signal !

   Trop  de  comportements  insidieusement  inhumains  sont  constatés  chez  l'autorité  policière  qui  réprime  abusivement  certains  mouvements  revendicatifs. Alors  qu'elle  devrait  rassurée, elle  fait  peur  ou  provoque  le  rejet  d'une  partie  de  la  population.

 

Le  deuxième  volet  de  la  démonstration  de  force  voulue  par  l'état  est  le  renforcement  de  l'intervention  militaire  au  Moyen-Orient. "Anéantir Daech" nous  semble  largement  critiquable  pour  diverses  raisons:

- elle  conforte  Daech  qui  se  prétend  Etat

-l'éventuelle  disparition  de  Daech  ne  signifie  pas  la  fin  du  terrorisme: tant  qu'il  existera  des  personnes  désespérées  ou  désorientées  pour  se  tourner  vers  le  terrorisme, il  sera  illusoire  de  vouloir  l'éradiquer  par  la  force !

-le  terrorisme  se  développe  au  Moyen-Orient. Cette  région  connait  depuis  longtemps  une  grande  instabilité, en  grandes  parties  du  fait  des  ingérences  occidentales. L'intervention  de  la  France  poursuit  dans  cette  impasse.

-jamais, l'histoire  n'a  prouvé  que  la  démocratie  et  la  paix  pouvaient  être  imposées  par  la  guerre.

 

Troisième  et  dernier  volet, les  nouvelles  mesures  sécuritaires  et  guerrières  sont  très  coûteuses  pour  les  finances  publiques. Pour  un  résultat  limité  voire  contre-productif  à  terme. Ces  sommes  seraient  mieux  affectées  à  des  politiques  du  bien  vivre  ensemble.

 

Pour  toutes  ces  raisons, RàGT  demande:

* l'abrogation  immédiate  de  la  loi  d'urgence (excepté la suppression de la possibilité du contrôle des médias) ainsi  que  la  suspension  de  la  modification  constitutionnelle  engagée  à  la  hâte  à  sa  suite.

* l'affectation  urgente  de  moyens  à  la  justice  pour  réprimer  et  prévenir  le  terrorisme  sur  la  base  des  dispositions  juridiques  existantes.

* la  fin  des  répressions  intolérables, sous  couvert  de  terrorisme, des  mouvements  de  revendication  et / ou  contestation  citoyens.

* le  lancement  d'une  consultation  citoyenne  sur  l'état  d'urgence  et  la  façon  de  lutter  contre  le  terrorisme.

* l'arrêt  de  l'intervention  armée  de  la  France  au  Moyen-Orient  et  son  remplacement  par  un  processus  politique  favorisant  l'autodétermination  de  ses  populations.